Comprendre la différence entre un comptable et un fiscaliste

Il n’est pas toujours aisé pour une entreprise de choisir le conseiller financier pouvant l’accompagner tout au  long de son développement. Le comptable et le fiscaliste en font partie, deux professionnels assurant des tâches différentes, mais qu’on tend souvent à confondre.

Le comptable

Comme son nom l’indique, le comptable s’occupe donc de la comptabilité de l’entreprise dans laquelle ou pour laquelle il travaille. Il se charge de l’analyse de la situation financière de celle-ci dans le but de définir ses budgets comptables. Il assure également le suivi des opérations comptables y réalisées afin d’en déduire le résultat annuel et les bilans mensuels. En fonction de ses derniers, il prodigue des conseils avisés à ses dirigeants en vue du développement futur de la société.

Gestion des comptes, analyse et conseil stratégiques

Si on cherche ainsi le collaborateur idéal pouvant assurer la bonne gestion et l’analyse de ses comptes d’entreprise, il faut miser sur un comptable. Celui-ci est le seul apte à en planifier les dépenses ou à mettre en place la stratégie de développement conforme aux comptes et finances de l’entreprise. Aussi, une société disposant d’un comptable aguerri est à même d’assurer un meilleur suivi de sa situation financière, tant au regard de ses clients que par rapport à ses fournisseurs et autres. Le but est d’avoir une tenue optimale de sa trésorerie d’entreprise.

Le fiscaliste

Quant au fiscaliste, il est le professionnel indiqué capable de s’occuper de tout ce qui est relatif à la fiscalité de l’entreprise. Il se place donc comme un intermédiaire entre l’entreprise et l’administration fiscale et guide celle-ci dans le choix de la fiscalité adaptée et propice à son développement. C’est également le personnage privilégié pouvant intervenir lors des situations fiscales litigieuses dans lesquelles se trouve parfois l’entreprise. A lui donc de conseiller les dirigeants de celle-ci sur les décisions à prendre grâce à ses connaissances et maîtrise des règles fiscales en vigueur dans le pays d’exercice ou à l’international.

Impôt, optimisation fiscale, contentieux fiscaux

Pour trouver le bon professionnel apte à s’occuper de l’aspect juridique, fiscalité et contentieux juridiques de ses activités, l’entreprise doit s’adresser à un fiscaliste. C’est le seul expert pouvant régler de la meilleure manière qui soit les litiges avec l’administration fiscale et qui peut aussi guider l’entreprise vers le respect des normes fiscales en vigueur de la région, le pays ou le continent dans lequel elle exerce son activité.

Pourquoi pas les deux expertises en même temps ?

Actuellement, il est pourtant possible de trouver des professionnels qui assurent ces deux métiers en même temps. C’est le cas du comptable-fiscaliste Ixelles, à Bruxelles, qui enregistre et traite les transactions financières de l’entreprise et rend compte de son activité économique auprès de la règlementation fiscale ou la législation sociale du travail du pays.