Le cancer expliqué par Jean-François Floch

Le cancer désigne une prolifération incontrôlée de cellules au sein de l’organisme. Cela conduit à la formation d’une masse nommée « tumeur ». Celle-ci va peu à peu envahir l’organe dans lequel elle se trouve en altérant son fonctionnement. Cependant, des cellules peuvent s’échapper et se diffuser dans l’organisme. Ces cellules capables de s’échapper et de recréer une tumeur secondaire peuvent être comparées à un réacteur, elles sont peut nombreuses de l’ordre 1 à 5% en moyenne, mais c’est elles qui sont au coeur du mécanisme tumoral. Petit à petit, des tumeurs secondaires se forment, cela s’appelle des métastases. La tumeur primaire est très souvent reséquée par une intervention chirurgicale mais si des métastases ont eu le temps de s’implanter dans d’autres organes, le traitement devient plus difficile et le taux de guérison baisse.

Cellules saines et cellules cancéreuses

Les cellules dites saines prolifèrent de manière contrôlée, c’est-à-dire qu’elles se divisent uniquement lorsque cela est nécessaire et qu’elles ne peuvent pas se multiplier à l’infini. Une fois qu’elles présentent des dégradations, elles meurent.
À contrario, les cellules cancéreuses se reproduisent de façon incontrôlable. Elles sont divisibles à l’infini. Elles ont la capacité d’induire des vaisseaux sanguins pour y récupérer l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin pour s’accroître. Certaines d’entre elles sont aussi capables de se détacher du tissu initial pour migrer et se propager vers d’autres organes (métastases).
Une cellule cancéreuse quitte son « état normal », elle ne se différencie plus, la différenciation permettant à une cellule normale de « prendre sa fonction normale », et se comporte un peu comme un organe nouveau et indépendant qui entre « en compétition » avec les autres organes et qui va acquérir les fondamentaux de la vie, c’est à dire résister (se défendre), s’accaparer la nourriture, se reproduire (envahir par la formation de métastases).

La naissance du cancer

Le cancer commence à se développer à partir de cellules saines devenues anormales suite à une accumulation d’altérations de leur patrimoine génétique (ADN). Ses mutations conduisent au dérèglement voir à l’inactivation des systèmes qui permettent la division des cellules en temps normal. Les cellules sont alors capables de proliférer anarchiquement et de former une tumeur.
La plupart des cellules altérées vont être éliminées par les défenses immunitaires de l’organisme. Mais de temps en temps, l’une d’elle va échapper à ces défenses, c’est la naissance d’un cancer.
Les cellules saines peuvent détecter les lésions de l’ADN et les réparer.

Jean-François Floch