Les risques psychosociaux : comment les repérer et les prévenir, par Jean Charles Faivre Pierret

Le psychiatre Jean Charles Faivre Pierret vous propose de découvrir son domaine de spécialité au CHU Saint Cyr du Mont d’Or à savoir, les risques psychosociaux

Définition

Ce terme désigne des situations de mal-être au travail dont la cause est, d’une manière générale, due à des surcharges de travail, des manques de temps, de l’intensité du travail ou de gens en situation psychologiquement difficile qui sont au travail (ex : conflits de valeurs au travail). Ces situations se manifestent par des effets sur la santé qui sont soit des petits troubles (ex : troubles gastriques) ou beaucoup plus sévères (ex : des gens qui se mettent en situation de retrait du travail et qui ont besoin pour tenir le coup de consommer des psychotropes).

Les risques psychosociaux en chiffres

Un nombre relativement important : plus de 41% des salariés se disent stressés d’après des enquêtes de l’aract. Ce chiffre est plus important parmi les cadres supérieurs qui sont 57% à affirmer être stressés.

Ces situations peuvent aller très loin puisqu’elles peuvent pousser certains salariés à se suicider. Certaines entreprises ont pris justement conscience qu’il fallait prévenir le stress. En effet, c’est à l’entreprise de trouver et présenter des solutions pour permettre aux salariés de s’adapter et de faire face aux situations de stress. L’entreprise peut ainsi réfléchir à la manière de réguler sa production, à sa manière de gérer sa relation entre le client, le salarié, les services administratifs et les services productifs et faire en sorte que la pression d’une commande d’un client ou d’un dysfonctionnement machine n’ait pas un effet négatif sur la santé psychique des salariés.

En termes de mesures de prévention, on peut tout d’abord évoquer le diagnostic de situation pour évaluer et donner des signaux d’alerte le cas échéant. Ce diagnostic peut se faire par la santé au travail (médecine du travail, caisse d’assurance maladie). Il faut collectivement mettre au point un plan de prévention en définissant quelles sont les causes profondes, les éléments sur lesquels agir (relations avec les clients, compétences) pour aider les gens à être mieux armés à affronter les changements dans l’entreprise.

C’est à l’entreprise de choisir ses segments de prévention en fonction des causes qu’elles auront repérées dans le diagnostic.

Repérer des situations alarmantes

Il y a des signes qui révèlent qu’il y a un problème : des arrêts maladie, des tensions, le manque de dialogue entre les individus, le retrait du travail par certains salariés. Le médecin du travail peut lui aussi repérer certains signes comme au niveau de la digestion ou de la prise de médicaments de manière chronique. Une fois que les signes sont apparus, il est nécessaire de passer à une phase de diagnostic pour comprendre quels sont les éléments qui sont en tension dans le travail. Est-ce la question de temps ? Est-ce la question des fournitures de matériel ? De la qualité du travail que l’on traite ? C’est sur ces situations de tension qu’il faut que les salariés s’expriment avec le management de proximité pour expliquer ce qui est en trop forte tension dans l’entreprise. Une fois que cela s’est dit, les solutions ne sont pas très nombreuses, nous explique Jean Charles Faivre Pierret.