Tourisme en Provence : Visitez le village de Cadolive

L’origine du nom de Cadolive provient d’une transformation de patronyme : en 1654 apparaît le nom de Mario Olino dans les registres paroissiaux de Saint Savournin, écrit Ollino en 1674. Puis, le nom est francisé en Olline en 1680, pour devenir Ollive en 1744.

Petite ville de 2 124 habitants (2010) située dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle se situe à l’extrémité orientale du massif de l’Étoile, entre Peypin et Saint-Savournin.

Quoi faire à Cadolive ?

Cadolive est un village typiquement provençal, aux places ombragées, aux ruelles étroites qui serpentent au milieu des maisons surmontées de tuiles rondes en terre cuite colorées par le soleil.

L’Ancien lavoir : restauré en 2007, juste avant l’élection du Maire de Cadolive Serge Perottino. Cet édifice, rappelle aux jeunes du village le mode de vie des premiers habitants de notre commune.
Ce Lavoir était alimenté par une source naturelle qui prend sa naissance sur les hauteurs du village.
Les fours à chaux : vestiges du bassin minier : le four à chaux ou chaufour est un four destiné à transformer le calcaire en chaux et où l’on cuit la céramique… sous l’action du feu. Ouvrage vertical fixe, en maçonnerie, ouvert par le haut, ou horizontal et rotatif. Les ouvriers qui l’actionnaient étaient appelés « chaufourniers ».
Les puits de mines : étant situés aux frontières de la commune, ce sont les ouvriers qui ont réalisé la richesse du bassin minier.

Au milieu de tout à deux pas du reste …

Cadolive a la particularité d’être ancrée dans le massif de l’étoile dans le pays d’Aubagne. Départ de nombreux sentiers de randonnées et autres activités. Situé dans l’arrière pays de Marseille, à seulement 20 minutes des grands centres urbains, le village de Cadolive se tient paisiblement et sereinement en pleine nature, au Nord-Est de la Chaîne de l’Etoile.

Le massif de la Sainte-Baume :
Massif calcaire à cheval entre le Var et les Bouches du Rhône, la Sainte-Baume s’étire de Tourves à Aubagne.
Elle offre un versant nord unique en Provence car très arrosé et couvert d’une végétation très humide composée de feuillus et de buis.

Le massif du Garlaban :
Massif calcaire datant de la fin du Mésozoïque, il surplombe la ville d’Aubagne.
Sa formation est attribuée à des plissements de terrain datant du Crétacé supérieur.
Il abrite une flore typique, comprenant des espèces endémiques et rares.

La chaîne de l’Étoile :
À l’ouest d’Aubagne et de Roquevaire, massif calcaire où s’étendent d’importantes zones rupestres.
Sa flore représente un grand intérêt avec des espèces endémiques et rares.

Les hautes falaises du Grand Puech et du mont Julien surplombe le village de Cadolive.

Les actions de Serge Perottino maire de Cadolive

LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE (CCAS) est un « établissement public local, géré par un Conseil d’Administration présidé par le Maire, Serge Perottino».

Il est composé de quatre Conseillers Municipaux nommés par le Conseil Municipal et de quatre Administratrices nommées par le Président qui est également le maire de Cadolive, Serge Perottino.

Chef d’entreprise accompli, Serge Perottino est le maire de Cadolive depuis 9 ans. Il connaît les joies, les enthousiasmes et les réalités de la fonction de maire, il est également secrétaire général de l’union des maires et vice-président du conseil de Territoire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile.

Le bilan des mandats de Serge PEROTTINO est très largement positif tant du point de vue des réalisations d’équipements publics, que des services offerts à la population ou encore de la fiscalité locale et du soutien à la vie associative notamment en termes d’équipements. L’action municipale a également favorisé le développement économique et renforcé la cohésion sociale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *