Les marchés de la salle de bain ont le vent en poupe

Un marché en pleine croissance

Les acteurs du marché de la salle de bain ont de quoi se réjouir : ce marché semble ignorer la crise. En effet, il connaissait l’année passée une croissance de +2,6%, une tendance qui ne serait, si l’on en croit les Etats généraux de la salle de bains, et la convention de la Fnas, pas prête de s’essouffler. Avec une valeur totale de 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016, le secteur de la salle de bain porté par de gros distributeurs tels qu’Aubade, ou de plus petits comme Techno Conseil Bain Douche a donc le vent en poupe.
Techno conseil bain douche

Quels types de produits ?

Si le secteur des salles de bain connaît une croissance globale, il est également intéressant de savoir quels types d’activité sont le plus portés par cette croissance. Les baignoires hors balnéo connaissent ainsi une croissance de 7,6% grâce notamment à leurs matériaux de synthèse. En revanche, le marché de la balnéo semble s’essouffler (-16%), malgré de nombreux bénéfices comme l’explique Techno Conseil Bain Douche sur son blog . Par ailleurs, les mélangeurs en robinetterie ont le moral en berne aussi avec une chute en valeur de près de 20%. Retour maintenant sur une activité en croissance avec la céramique et son +4,5%, portée par le dynamisme des cuvettes WC, lave-mains et plans de toilette.
Le marché des douches reste quant à lui stable alors que parois et pare-bains sont en pleine croissance.

L’essor d’Internet

Les ventes en ligne ne cessent d’augmenter dans le secteur des salles de bain. Ainsi, 7,8% du chiffre d’affaires total des ventes en robinetterie se fait sur Internet. Porté par des boutiques en ligne généralistes (Amazonen tête) ou spécialisées aménagement maison et salle de bain, le marché web de ce secteur n’est donc pas prêt de perdre de la vitesse. Prix attractif, confort et souplesse sont trois des qualités les plus recherchées par les internautes chez leurs revendeurs en ligne. Cependant, le frein majeur aux achats sur Internet reste l’absence de contact physique. Un frein qui peut être largement contourné par l’usage de négoces ou de show-room permettant de découvrir l’objet de visu avant d’aller le commander sur Internet.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *