Stratégies RSE et environnement

Afin de minorer leur empreinte environnementale ou faire évoluer les modes de consommation, plusieurs entreprises ont lancé des démarches RSE. Prenons les exemples de Club Med et TF1. Ces deux entreprises sont partenaires du Prix Jeune pour l’Environnement ; elles nous font part de leur progression et des difficultés rencontrées.

Prix Jeunes pour l’environnement

Cette année, l’édition du Prix Jeunes pour l’Environnement invite chacun à s’interroger sur la problématique suivante : « Consommation : quel message vous ferait basculer ? ». Cette édition propose aux moins de 30 ans de réfléchir à un message à transmettre pour que les citoyens consomment de manière davantage éco-responsable. Club Med analyse les différents projets proposés dans ce cadre. Quant à TF1, Catherine Puiseux, coordinatrice RSE du Groupe est chargée de mettre en place des solutions pour favoriser l’évolution des modes de consommation. Elle affirme ainsi qu’un signal fort est nécessaire de la part des consommateurs (volonté de n’acheter qu’éthique par exemple) pour faire évoluer les publicités proposées par les régies.

Club Med : la participation du client

Agnès Weil, directrice du développement durable chez Club Med nous explique qu’il est difficile pour la marque de sensibiliser le client à l’environnement sans passer pour un moralisateur, au vu de ce que propose l’enseigne en termes de service « de rêves ».

Rappelons que le Club Med a lancé un service développement durable il y a maintenant 12 ans et a depuis obtenu de bons résultats. Citons par exemple la réduction de certains déchets dans les restaurants via des formes d’assiettes différentes, destinées à réduire le gaspillage alimentaire. Agnès Weil ajoute que les jeunes et leur aisance avec les outils digitaux seront la clé pour trouver de nouvelles idées en faveur de l’environnement. Elle ajoute enfin que les clients ne sont pas les seuls intervenants à « séduire » : la RSE doit également convaincre les autres services, tels que le service marketing.

Le défi de TF1 : concilier RSE et business

Pour TF1 en revanche, le défi est plutôt de continuer à concilier business et responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE). Rappelons que la RSE, co-dirigée par Arnaud Bosom, est depuis longtemps intégrée à la culture du Groupe. Catherine Puiseux estime ainsi que le défi majeur en ce sens est de concilier les démarches responsables au business. Pensons notamment à la vente par la régie d’espaces publicitaires : difficile pour le Groupe télévisé de ne se contenter que d’annonceurs qui ne représentent qu’un maigre chiffre d’affaires. TF1 reste néanmoins très engagé sur le sujet et avait par exemple fait appel à des entreprises éco-responsables pour sponsoriser ses programmes lors de la COP21. Ainsi, après le Club Med, pour TF1 aussi les jeunes représentent un vecteur non-négligeable d’idées éco-engagées, ce pourquoi le groupe de médias télévisés s’intéresse lui aussi de près au Prix Jeunes pour l’Environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *