La petite histoire des soldes

Les soldes commencent aujourd’hui en France ! Mais d’où viennent-elles exactement, combien de temps durent-elles et pourquoi ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

Origine des soldes

Les soldes trouvent leur origine dans le développement des grands magasins au cours du XIXe siècle. Citons par exemple « Printemps » qui fit ses premiers pas en 1865 ou les Galeries Lafayette en 1894. Mais le tout premier grand magasin naquit en vérité un peu avant le début du XIXe siècle, en 1784.

C’est en 1855 que Simon Mannoury le fondateur en 1830 du grand magasin parisien « le petit Saint-Thomas » décide de casser les prix pour écouler ses invendus de la saison. Il devient à ce moment-là, sans le savoir, précurseur d’un mouvement commercial devenu depuis une tradition parmi vendeurs et consommateurs.

Législation

Qu’il s’agisse de l’hiver ou de l’été, les soldes, qui ont lieu deux fois par an, durent 6 semaines. Elles sont régies par le Code du commerce

Les dates de début et de fin sont globalement les mêmes partout en France, exception faîte de certains départements frontaliers, touristiques ou départements d’outre-mer (ex : Guadeloupe, Guyane). Quant aux e-commerçants, ils doivent s’aligner sur les dates officielles nationales de la plupart des départements : cette année cela sera du 11 janvier au 21 février.

Produits soldés

Les produits et services soldés sont divers et variés : on pensera bien entendu aux vêtements avec de grandes enseignes comme Kiabi et Zara mais aussi Degriff’ Stock, aux chaussures avec André, aux produits high-tech de la Fnac, au mobilier comme Ikea ou techno conseil bain douche…mais également aux services comme les agences de voyage, les soins de beauté, les rénovations…bref, enseigne connue ou non, tout y passe, ou presque !

Quelques chiffres

Sans surprise, le e-commerce tient une place de plus en plus importante auprès des français : près de 26 millions de français font leur soldes en ligne. De façon plus globale, Internet tient un rôle capital puisque 73% des acheteurs l’utilisent pour se renseigner (avis, photos, vidéos) sur un produit qu’ils envisagent d’acquérir. Ce chiffre a gagné 5% en un an seulement.

Et pour terminer, une petite infographie publiée l’an dernier qui retrace le comportement des cyberconsommateurs :

infographie_eulerian_04-01_final