Le système français est-il obsolète dans le domaine de la psychiatrie?

L’association Unafam a publié une étude basée sur sa perception du système de prise en charge et dénonce l’isolement des familles de malades psychiatriques. Elle conclue que les délais de prise en charge sont trop longs, peu de solutions proposées aux familles, le manque de formation du personnel médical, etc.

L’isolement des familles

L’étude portait sur 2.800 familles qui s’occupent au quotidien de patients victimes de pathologies psychiques sévères, tels que la schizophrénie, les troubles bipolaires. Le constat de l’association est alarmant, car seul un tiers des familles connait les instances de défense des intérêts des patients.

Aussi, au sein de 75% des familles, l’accompagnement des malades est assuré par les proches, et non par une structure médicale. La raison de cet isolement, c’est que les hôpitaux psychiatriques sont débordés avec l’accueille d’un grand nombre de malades aux troubles moins « sévères », comme la dépression.

Pour un meilleur accompagnement des famille, l’association Unafam réclame le développement de l’habitat partagé, c’est-à-dire des logements en ville pour accueillir des malades et dans lesquels il y aurait un accompagnement médical, et social.

Délais de prises longs

Selon l’étude, 61% des familles trouvent trop long le délai de prise en charge des malades. Ainsi, il s’écoule parfois un délai supérieur à un an pour 57% des familles entre le diagnostic des premiers signes de la maladie et la prise en charge sur le plan médical.

D’après l’Unafam, 73% des malades attendent d’être hospitalisés avant d’être pris en charge. Une fois pris en charge, le suivi des patients se limite qu’aux médicaments. L’un des problèmes remontés par les familles, est le manque de personnel au service social, car seuls 21% entre elles rencontrent un personne de ce service.

Des mesures pour 2017 !

En 2017, le gouvernement mobilisera un comité de pilotage chargé de revoir le système psychiatrique français et proposer des nouvelles solutions sur le parcours de soins des malades.

Plus d’information sur cet article sur europe1.fr

JC FAIVRE-PIERRET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *