Le jeûne de noël : à partir de quand, comment et pourquoi ?

Le jeûne de Noël constitue la seconde période longue de jeûne après le Grand Carême. Ce dernier dure quarante jours également, mais n’a pas le même caractère d’austérité que celui d’avant Pâques. Le jeûne de Noël débute le 15 Novembre et prend fin le 24 Décembre au soir. Cette fin de jeûne marque la célébration de la naissance dans la chair de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Le jeûne de de Noël, institué au 4ème siècle dans les églises d’Orient

Avant cette date, la fête de Noël était célébrée le même jour que la naissance et le baptême du Christ, c’est-à-dire le 6 janvier . Il faut attendre la fin du 4ème siècle la célébration de la fête de Noël le 25 décembre en provenance d’Occident.

Ainsi, les fêtes de la nativité, de la circoncision et du baptême du Christ étaient célébrées au même moment de l’année. Désormais la fête de la naissance se fête séparément le 25 décembre de celle de la circoncision et du baptême le 6 janvier.

Ce jeûne de célébration de l’anniversaire de Jésus-Christ a pris une grande importance chez les fidèles chrétiens comme chez les moines grâce à l’institution d’un modèle de privation de la nourriture, basé sur le principe que Grand Carême (Pâques).

Appelé « jeûne de St Martin » dans les pays occidentaux à l’époque en raison de sa similarité avec la fête du Saint Apôtre des Gaules lorsqu’il est surnommé en Orient « jeûne de St Philippe » puisqu’il commençait après la célébration de la fête du Saint Apôtre.

Selon un auteur du XIIème siècle, Théodore Balsamon, le jeûne de Noël ne durait que sept jours à son époque sous l’appellation le « jeûne des sept jours ». Mais sous l’influence du jeûne du Carême de Pâques, ce dernier a été également étendu à quarante jours avec moins de rigueur.

En quoi consistait le jeûne de Noël?

Durant quarante jours de jeûne, les fidèles doivent s’abstenir de manger tout type viande, produits laitiers et œufs. Par ailleurs, il n’est pas interdit de manger du poisson tous les jours, sauf le mercredi et le vendredi et ceci jusqu’au 17 décembre. Du 18 au 24 décembre, la veille de la fête, la consommation du vin et huile est tolérée sauf le mercredi et le vendredi.

Sachez que l’abstinence de consommer de la viande ne concerne pas le 15 novembre, date de début du jeûne et la veille de la fête, à condition que celle-ci ne tombe sur un samedi ou dimanche où il faut s’éloigner de tout péché.

Certains extraits de cet article sont tirés du site religion-orthodoxe.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *