Le pape François et la révolution féminine dans l’église!

Le mois de mai dernier, le pape a fait un pas vers l’une des réformes qui pourrait bouleverser les règles du pontificat pour l’Église catholique. Il a évoqué la possibilité de donner plus de responsabilité aux femmes au sein de l’Église. Ces propos ont immédiatement provoqué de vives réactions de la Curie qui voit un risque de cléricalisation de l’église.

L’église doit trouver des espaces pour les femmes

La société a profondément évolué, les femmes assurent autant que les hommes des responsabilités importantes. L’évangile doit, de son côté évolué afin de trouver comme exprimé par le pape des « espaces » et non des fonctions pour les femmes dans une Église.

Dans ses propos, le pape propose de rouvrir le débat sur le diaconat féminin. Il s’agit seulement de revenir à la tradition antique instaurée par les Actes des apôtres et les premiers Pères de l’Église qui donnait la possibilité aux baptisés (hommes et femmes) de se mettre au service de la communauté.

Une église pour le peuple de Dieu

L’église est perçue comme une société politique et pyramidale marquée par un « hiérarchologie » selon P.Congar. Et jusqu’à présent, le fonctionnement est toujours basée sur cette vision hiérarchique, « mondaine », contraire à la conception d’une Église Mystère et peuple de Dieu (source http://religion-gaulmyn.blogs.la-croix.com).

Ouvrir le débat sur le diaconat féminin permet de revenir aux sources de l’Église selon le pape, pour parvenir à une meilleure compréhension du message évangélique auprès de la communauté.

Les extraits de cet article sont tirés du site religion-gaulmyn.blogs.la-croix.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *