La commémoration des débuts de la Réforme en présence des Luthériens et catholiques

Le pape François était l’invité de la Fédération luthérienne mondiale lors de la cérémonie d’anniversaire des 500 ans de la Réforme fondant le protestantisme. Cette réforme a provoqué pendant des siècles des guerres de religions entre catholiques et protestants.

La participation du Pape François à la fête d’anniversaire de la Réforme marque la fin d’un conflit afin de se tourner vers l’avenir que de continuer à regarder vers un passé tourmenté.

La question de l’ordination femmes divise les deux Églises

Dans les Églises luthériennes, l’ordination des femmes est acceptée ce qui n’est pas le cas de l’Église catholique. Ainsi, Dès son arrivée à l’aéroport de Malmö, le Pape a été confronté à cette question qui divise les deux communautés chrétiennes. Dans le passé, il avait fait savoir qu’il n’entendait pas s’y attaquer, mais avance la possibilité d’une discussion autour de la question.

Dune déclaration commune qui lève les condamnations réciproques

Depuis des décennies, des différends théologiques opposent les deux Églises, mais avec la signature de la déclaration commune sur « la doctrine de justification » en 1999 les principales controverses ont été aplani.

Ce nouveau rendez-vous « C’est un chemin prometteur mais exigeant », tant l’époque est marquée par de « grandes fragmentations », avance Martin Junge, secrétaire général de la FLM, dans la cathédrale de Lund. Selon le Pape « L’unité entre chrétiens est une priorité », et que ces derniers doivent miser sur l’action en commun pour faire avancer le rapprochement.

Certains extraits de cet article sont tirés du site lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *