L’Antiquité toujours tendance par Thibault Gond

Les murs en pierre sèche reviennent à la mode. Dans tout le pourtour méditerranéen, cette technique a longtemps servi à construire des murs en pierres sans ciment ni mortier, afin de faciliter l’écoulement des eaux pluviales. Elle ne nécessite ni architecte, ni géomètre, ni ciment, ni marteau piqueur.

Thibault Gond

Thibault Gond décrypte la maçonnerie à pierre sèche

En maçonnerie à pierre sèche, un poncif que certaines officines méridionales cherchent à répandre est l’idée que l’on affaire à un savoir-faire « ancestral », voire « immémorial », deux qualificatifs bien creux qui tendent à remplacer un autre adjectif, désormais galvaudé après quatre décennies d’usage et d’usure, celui de « traditionnel ».

Si aujourd’hui, les techniques se répandent à nouveau, c’est d’abord parce qu’elles ont été retrouvées par des passionnés comme Pierre Martel, à partir des années 1970, grâce non seulement à des tentatives de construction ou de restauration mais aussi à l’observation minutieuse des vestiges, sans oublier, en ce qui concerne l’auteur de ces lignes, la lecture de manuels en anglais parus à cette même époque en Grande-Bretagne et aux États-Unis

On peut se demander par quel miracle ce prétendu « savoir-faire ancestral ou immémorial » est parvenu jusqu’à nous alors que l’art de la construction à sec, dont le déclin s’était amorcé vers 1880, s’est éteint dans notre pays après la première guerre mondiale, il y a près d’un siècle.

Ce savoir faire est tendance récemment dans un village des Alpes-Maritimes dans la vallée de la vésubie on a choisi de réutiliser cette méthode efficace et bon marché. Thibault Gond a mené l’enquête dans le village d’Ilonse, où le climat subtropical entraîne de fort épisode de pluie. Ce type d’ouvrage va permettre à l’eau d’être drainée. Pas besoin d’outils ni de matériaux, ils utilisent simplement les pierres pour bâtir leurs ouvrages.

Thibault Gond vous dévoile les bonnes pratiques de la « pierre sèche »

  1.  – Bâtir une fondation
  2. – Poser des pierres selon un lit de carrière
  3. – Poser des pierres selon leur dessous et leur dessus
  4. -les parements doivent être obliques et non pas verticaux.
  5. – Poser les pierres en assises horizontale
  6. – Croiser les joints
  7. – Poser les pierres en boutisse
  8. – Poser les boutisses parpaignes à intervalles
  9. – Immobiliser les pierres
  10. – Ajuster les pierres au plus serré

Thibault Gond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *