2016 pourrait être l’année la plus chaude enregistrée?

En France, il commence officiellement à faire beau dans ces deux jours, mais les prévisionnistes restent mitigés sur un bel été 2016.

À l’heure actuelle, 2016 est en voie d’être l’année la plus chaude enregistrée selon les prévisionnistes américains.

Des conditions plus chaudes se font sentir dans des pays tels que l’Alaska, le Canada , le Mexique , l’Amérique centrale , le nord de l’Amérique du Sud , Europe du Nord , Afrique, Océanie , et certaines parties du sud-est de l’Asie , selon le Percentiles de température Carte Land & Océan par la NOAA.

Pourquoi est-il plus chaud ?

Comme la concentration atmosphérique de dioxyde de carbone augmente, il en va de la température, ce qui est insupportable pour les espèces marins. Les niveaux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont dépassé 400 parties par million en mai au Pôle Sud – le dernier endroit sur la planète pour frapper le cap, d’après les analyses de la NOAA. Ce chiffre en dépassement, n’est pas quelque chose à célébrer. Le dioxyde de carbone accru provient en partie de la combustion de combustibles fossiles, ce qui est le moteur du réchauffement climatique, la NASA a déjà signalé.

La chaleur continue de frapper les régions comme l’Arctique assez difficile, ce qui incite une fusion apparition précoce de la glace de mer critique. La même chose se passe pour la feuille de glace du Groenland et de l’augmentation des températures qui font venir moins la couverture de neige pour l’hémisphère Nord aussi.

Cette couverture de glace de mer en mai dernier en Arctique a diminué au niveau le plus bas jamais vu depuis le mois de mai, selon le US National Neige et Data Center Ice. La couverture de glace est soigneusement contrôlée par les scientifiques, car il donne un aperçu du climat de la Terre. Le déclin de cette composante clé est un indicateur du réchauffement climatique, selon la NASA.

Selon David Carlson, directeur du Programme mondial de recherche sur le climat, a déclaré à l’Organisation météorologique mondiale, une agence des Nations Unies , dans un communiqué que les « Températures exceptionnellement élevées. Les taux de fonte de glace en Mars et en mai que nous ne voyons pas normalement jusqu’en Juillet montre l’état d’urgence concernant le réchauffement climatique ».

Source de l’article (cnn.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *