Quel livre lire pendant l’Euro ?

En ce mois de Juin, l’Euro est partout. Il s’est également fait une place non négligeable dans nos librairies. Pas moins de 177 livres sont parus ces dernières semaines autour du sujet. Voici une sélection non exhaustive à lire entre deux matchs. ( Ou pendant finalement…)

LE MERCATO D’HIVER, par Philip Kerr. Trad. de l’anglais par Katalin Balogh et Philippe Bonnet. Ed. du Masque, 448p., 20€.

Philip Kerr un écossais, a pour habitude de nous plonger dans les enquêtes de son détective Bernie Gunther. Avec ce livre, il ouvre un nouveau chapitre d’une série criminelle dans l’univers opaque de la Première league de Football. Il plante le décor : Un manager est assassiné, le propriétaire du club, un milliardaire ukrainien, charge l’entraîneur d’identifier l’assassin

LE DERNIER PENALTY, par Gigi Riva. Trad. de l’italien par Martine Segonds-Bauer. Seuil, 192p., 15€.

Gigi Riva, nous plonge dans les années 90 entre football et guerre. Que se serait-il passé, si Faruk Hadzibegic, Bosniaque de Sarajevo, n’avait pas raté son pénalty, le cinquième et fatidique tir au but, face à l’Argentine de Maradona, en quart de finale de la Coupe du monde de football, le 30 juin 1990 ? Le destin de l’équipe nationale de l’ex-Yougoslavie, dernière du nom, en aurait-il été durablement changé ?

RIEN A FOOT, par Cabu et Chiflet, Mille et une nuits, 92 pages 14€.

Pour finir, il y a même un livre pour ceux qui n’aiment pas le foot : Rien à foot. Un recueil de dessins du regretté Cabu accompagnés des phrases piquantes de Jean-Loup Chiflet. Le livre sorti pour le Mondial 1998 est réédité par Jean-Loup Chiflet dans une version enrichie.

LA LITTÉRATURE MARQUE DES BUTS, Édition de Stéphane Chomienne. Préface d’Hubert Artus. Illustrations de Gianpaolo Pagni. 240 pages 2016

Marguerite Duras voit le football comme un angélisme quand Pier Paolo Pasolini y découvre des moments exclusivement poétiques ; selon Marc Pietri, on commence à le pratiquer dans le ventre maternel ; Albert Camus assure que le stade est un des seuls endroits au monde où il se sent innocent… Cette anthologie footballistique dresse l’image que les grands de la littérature se font du foot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *